Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Aragon


04/01/2009

une toile


Nous aurions pu

Creuser de nouvelles sources

Où le feu

Viendrait vivre

Son crépitement

De gel

éternel

7 commentaires:

Tulipe a dit…

si je pouvais me tenir devant cette toile, j'aurais envie de promener mes doigts sur ces couleurs...
ça ne se fait pas.
mais mes yeux aiment déjà beaucoup.

walkingthedog a dit…

J'aime beaucoup celle-là. Et j'aime aussi quand tu écris...

menfin a dit…

moi aussi serge j'aime quand t'écris :)

menfin a dit…

tulipe...allez oui tu peux toucher l'acrylique seche très vite

Tulipe a dit…

C'est la texture, le relief qui m'attire...
c'est quoi? je me demande... Sur mon écran, ça reste très lisse au toucher.
A l'époque où j'avais des élèves petits, on mélangeait du sucre, du sable et autres grains dans les couleurs avant de les faire s'éclabousser sur les feuilles... tu mets quelque chose dans tes couleurs?
Juste un effet dû aux couleurs, à la pâte plus ou moins épaisse, aux traces de poils de brosses, à la patte délicate de l'artiste?
Bon, je fais ma curieuse... en fait c'est parce qu'avec un tableau, c'est comme avec les humains. Quand j'aime, au bout d'un moment j'ai besoin de la rencontre physique.

menfin a dit…

ce qui donne le relief c'est un mélange de liège et de ciment colle ajouté a la peinture a certains endroits

filledufeu a dit…

c'est souple et irisé comme une aile de papillon, c' est palpable et satiné comme le sable, vous avez trouvé le secret de la matière!