Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Aragon


05/01/2009

à ceux qui partent

"A ceux qui partent faut que je dise
Là-bas la peur n'est pas télévisée, le mal est déguisé
Faut qu'ils sachent que là-bas la peur c'est la mort
Et tous les jours elle nous colle au corps

Faut qu'ils sachent que là-bas c'est toi ou l'autre
Bonne ou mauvaise cause il faut que tu t'en sortes
Faut qu'ils sachent que les mômes tombent
Et que les bombes ne font pas d'état d'âme

Dans le vacarme, j'entends plus mon cœur battre
Dans nos têtes c'est déjà de la barbake
Nos missions en fin de comte une arnaque
Des prétextes excuses nos massacres
Tous ces morceaux qu'on enterre dans des sacs
Et la mort qu'on sème à chaque attaque,
À chaque racatactac dans ma tête ça craque

À ceux qui partent faut que je dise
On a flingué l'innocence, on en subit les conséquences
Un cauchemar pour les hommes en kaki

C'est pour ça que chaque nuit, je fais des rêves en kaki
je repars en guerre dès que je ferme les paupières"

( LION de GOUTTIERE)

je vous recommande ce chemin là:

http://slamember.blogspot.com/

SHOAH أطفال « LA VIDURE

4 commentaires:

etnik a dit…

j'en dis que ce texte est superbe, merci , oui merci mille fois de ta gentillesse pour hier, la toile en dessous, je ne peux qu'admirer la quaité de ton travail, des couleurs toujours comme j'aime, je me demande si tu travailles dans le silence ou en musique...

menfin a dit…

oh peu importe musique ou pas...je n'entend plus que les couleurs...

filledufeu a dit…

j' entends ton texte qui pleure et ta toile qui appelle à la vie!

le délire photographique a dit…

texte magnifique, j'en ai des frissons de peur, mais c'est tellement vrai, c'est peut-être pour ça que ça fait peur. je crois que nous qui vivons dans le calme ne pouvons imaginer la terreur permanente qu'est leur vie à eux... c'est horrible...