Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Aragon


09/03/2009

Barbie trompe son Ken


Olivier Rebufa

Olivier Rebufa est photographe, il a fait sienne l’utilisation de la supercherie, visuelle et affective. Par un système très simple d’implantation de sa propre image en modèle réduit dans un univers qu’il compose à partir de poupées Barbie

il s’est créé un monde de rêve où la présence féminine est sans âge et toujours souriante.





Si ce travail paraît simple a priori, il fait état de la duplicité de l’homme, et nous renvoie sans cesse aux abominables stéréotypes que les petites filles connaissent bien.Il joue au papa, à l’amant, au mari, au héros.

En réalité, il s’agit d’un travail pervers où existe et transparaît une véritable tragédie mêlée de ludisme, une impossibilité de résoudre angoisses et peurs où la folie guette.




Les images peuvent faire rire ; mais la dimension pathétique existe bien et met à plat tous les stratagèmes commerciaux et idéologiques véhiculés par les poupées Barbie.



lien article sur Olivier Rebufa

aussi là, (d'autres photos)


autre scoop: avec lagerfeld itoo

5 commentaires:

walkingthedog a dit…

J'aime beaucoup cet article.

menfin a dit…

ah merci !..

comm and come a dit…

J'aime beaucoup. Merci de m'avoir fait découvrir un artiste sympa

filledufeu a dit…

C'est quand même plus esthétique et moin s pitoyable que d' autres subsituts comme la poupée gonflable ou l' avatar pour no-life,en fait les vraies femmes font peur, c'est flatteur!

menfin a dit…

comm and come...reviens quand tu veux yen aura d'autres...

fille dufeu:
ok alors en chœur : "BHOOU !..."
on va leur faire peur.