Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Aragon


06/12/2008

comme un petit petit cheval de bois
qui monte et qui descend sur le manège de ma mémoire
les souvenirs sont fêtes blanches

je les retrouve au détour des saisons
dans les yeux des enfants
dans les morsures tendres d'une orange éclatée

a traverser les pleines lunes
j'en perd la direction du vent
et je retrouve pourtant le gout des choses:
les roses barbes à papa qui collent aux dents et aux doigts
les musiques envoutantes ,
les écœurements sucrés des pâtisseries
et les égarements subtils des belles envolées
quand je volais au clair de lune
la plume d'un pierrot de pacotille

c'est une ritournelle qui danse et vole
petit cheval de bois qui monte et qui descend
sur le manège de ma mémoire

3 commentaires:

Corinne a dit…

En tour de manège et farandole , la vie tourne et emporte mais notre coeur d'enfant au centre demeure.

Elans, saveurs, eblouissemements, trésors d'enfance tapient en secret dans l'écrin de notre mémoire en éclats de lumiere.

Très beau ce que tu écris, j'aime vraiment beaucoup.

Corinne a dit…

Euh...
"tapies"!

menfin a dit…

oui tapies...merci corinne
je vais voir ton blog souvent les photos sont toujours tres belles et les mots aussi