Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Aragon


15/06/2008

sur le bien fonde des punitions

je viens de lire sur un blog des conseils en éducation
http://damdam.typepad.com/_au_fil_de_mes_journes_/
il existe donc encore des parents aujourd'hui qui croient au bien fondé des punitions meme corporelles...qu'ils lisent donc alice miller..
"c'est pour ton bien" est un livre que tous les parents et éducateurs devraient lire

"Les enfants qui font dans le début de leur vie l'expérience de l'amour, du respect, de la compréhension, de la gentillesse et d'un soutien affectueux, développent évidemment d'autres traits de caractère qu'un enfant qui se heurte dés le départ à l'abandon, la négligence, la violence ou la maltraitance, sans avoir près de lui une personne bienveillante qui lui permette de croire à l'amour. Quand manque cet élément , l'enfant aura tendance à glorifier la violence qu'il a subie et à l'exercer lui-meme plus tard, sans limite, chaque fois qu'il le pourra.
Car chaque enfant se forme par l'imitation.
Son corps n'apprend pas ce que nous voulons lui inculquer par des mots, mais ce qu'il vit par lui-meme. De ce fait, un enfant battu et maltraité apprend à battre et à maltraiter, alors qu'un enfant protégé et respecté apprend à respecter et à protéger les plus faibles que lui."

(alice miller)

http://www.alice-miller.com

5 commentaires:

Christie a dit…

j'ai lu un ou duex livres d'Alice Miller. On dit que la violence habitue à la violence et du coup on devient moins sensible à la violence ambiance. C'est ainsi que l'on a pu accepter ce qui s'est passé en Allemagne pensant la seconde guerre mondiale.

julie70 a dit…

Je ne sais pas ce qu'elle dit, mais je suis convaincue que la punition est nécessaire aussi pour signaler surtout "le seuil est attente, halte", il n'y a rien a voir une punition d'enfant, mettre au coin, ou autre chose, avec "ce qui c'était passé en Allemagne"! Rien. Je ne suis pas d'accord avec Christie, donc.

Quand mes petits était encore avant l'âge de comprendre les mots (pour moi, les punitions que maman m'avait donné était des mots sévères) je donnais un petit tape sur leur derrière, pas du tout pour faire mal par contre. Ensuite, plus tard, des mots ou envoyer dans leur chambre suffisait.

L'important est d'être conséquent, mais c'est le plus dur pour un parent d'après mes (lointains) souvenirs.

Mitch a dit…

Je pense qu'il ne faut point confondre une punition , même corporelle avec un enfant battu ou évoluant dans un climat violent (ou cette violence n'est que prétexte ou déviance d'adulte). Toute punition passe par l'explication et la juste proportion. La violence..... l'enfant y est confronté et y sera confronté plus tard. Rien ne sert de la dissimuler, mieux vaut (selon moi) l'y préparer. Tout ne se résoud hélas pas que par des mots et de la compréhension. La punition est apprentissage. "Ne touche pas la flamme" : si l'enfant le fait et se brûle, c'est déjà punition et violence mais également apprentissage et comme dit Julie 70, un seuil, une limite. Tout enfant va franchir les limites, va tester, pour créer ses repères face à la vie et nous sommes là pour lui mettre ces balises justement, pour plus tard. Je ne bas pas mon fils mais il m'arrive de le punir, parfois sévèrement, à hauteur de la faute mais il est encore très compréhensif aux autres et ouvert au dialogue. Son rêve, son but, non pas comme d'autres devenir pilote d'avion ou vétérinaire mais.... construire des maisons pour les pauvres... pourtant il fait des sports de combat (qui l'aide aussi selon moi à prendre de l'assurance face aux autres, à canaliser son énergie et à éventuellement avoir les armes pour répondre à une aggression injustifiée) . Mais c'est un long débat......

menfin a dit…

julie t'as pas compris ce que veut dire christie...dans le livre on explique (mais ça n'excuse rien )que chaque tortionaire a dans son enfance ete battu ou humilié par ses parents.

et pour mitch: moi je crois qu'il faut donner des "sanctions" aux enfants mais pas les punir ils doivent comprendre la difference entre le bien et le mal pas en subissant la violence de l'adulte mais par l'experience de la vie.

Mitch a dit…

Oui, mais ce n'est qu'une terminologie... une sanction peut être plus violente qu'une punition (et vice versa) mais j'ergote.... Les sujets intéressants crée le débat...et le debat fait avancer...
Ceci dit, j'aime beaucoup tes créations... le côté "caché" de tes peintures....