Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Aragon


26/07/2010

pour tous et aussi pour un

 envie de vous faire lire ce billet que j'ai trouvé sur le blog de Béatrice Gireaudeau

 

Ne t'éloigne pas de ton rêve....

Soleil sur la plage
Ne laisse personne te voler tes rêves.

N'écoute pas ce que les autres disent de toi ou sur toi. Ou plutôt, si, écoute-les avec justesse car ils te parlent d'eux-mêmes! Mais ne les laisse jamais te décourager ou te faire renoncer à tes rêves. Tu t'éloignerais de toi, tu te perdrais à toi même.

Lorsque tu dors et fais ce rêve "endormi" que tu tombes, sautes à l'élastique ou cours un marathon, ton cerveau ne doute pas un seul instant. Il ne fait pas la différence entre le rêve et le réel. Ton rythme cardiaque s'accélère, tu transpires et ton adrénaline fait un sacré bond! Pourquoi douterais-tu de tes rêves "éveillés" ?

les autres veulent te coller leurs peurs, leurs frustrations, leur impuissance, que sais-je encore? Ils ne sont pas pour autant malveillants, mais "ça" parle d'eux tout simplement...
Me revient en tête cette chanson de K-Maro, Sous l'oeil de l'ange, qui illustrait une de mes notes. Elle est ici" Va falloir recommencer à rêver, c'est dans les rêves que se cachent la porte de l'éternel conte de fée. Sache que tu as tout ce qu'il faut, mais regarde en haut. Une fois trouvé le plus fort en toi, au fond de toi, le bonheur est au bout des doigts "
Et puis écoute, je vais te raconter une histoire, elles commencent toutes comme ça:


Grenouille Il était une fois une course de grenouilles....
L'objectif était d'arriver en haut d'une grande tour.
Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir et les soutenir.
la course commença.
En fait, les gens ne croyaient probablement pas possible que les grenouilles atteignent la cime, et toutes les phrases que l'on entendit furent de ce genre:
" Quelle peine!!! Elles n'y arriveront jamais! "
Les grenouilles commencèrent à se résigner, sauf une qui continua de grimper.
les gens continuaient:
"....Quelle peine!!!! Elles n'y arriveront jamais!..."
Et les grenouilles s'avouèrent vaincues, sauf toujours la même grenouille qui continuait à insister.
A la fin, toutes se désistèrent, sauf cette grenouille qui, seule et avec un énorme effort, rejoignit le haut de la cime.
Les autres voulurent savoir comment elle avait fait.
L'une d'entre elles s'approcha pour lui demander comment elle avait fait pour terminer l'épreuve.

Et découvrit qu'elle...était sourde!

11 commentaires:

Marité a dit…

Je la connaissais cette histoire de grenouille et je la trouve très, très sage.
BISOUS.

Passer les rivières a dit…

Merci de me faire découvrir ce blog..
J'adore cette histoire de grenouille, elle est si vraie!
Bises à toi

menfin a dit…

Marité merci pour ton comm
Passer les rivieres, quel joli nom pour un blog.
bienvenue ici . Je vais aller faire un tour chez toi si tu veux bien.

cécile cary a dit…

bonjour et désolée..j'ai adoré ce texte;ces mots font tellement de bien...cécile.

menfin a dit…

bonjour Cécile merci d'etre passée. mais pourquoi désolée??

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

je les ai bu tes mots

c'est fou en ce moment je m'approprie ce que tu écris comme si tu m'envoyais de vrais messages, même si ils ne sont pas pour moi

je t'adore Noelle et çà c'est pas que du blog !

menfin a dit…

bonsoir Nanou , oui ces mots là chacun peut les prendre pour soi.
amitiés

.:: Karine ::. a dit…

tu es bien philosophe menfin sur ce post :-)

merci pour ton passage et tes mots, cela m'a fait plaisir d'avoir de tes nouvelles par ce biais :-)

bon we et plein de bisous

Jigé a dit…

Je viens de voir que tu es abonnée à CONNAISSANCE DE SOI. (Heu… qu’est-ce qu’on dit dans ce cas-là? Ah oui!) BIENVENUE ET MERCI.

Venir ici m'a donné l'occasion de découvrir un blog super. Par ex. le billet de B. Giraudeau: on oublie cela trop souvent (mais le lien ne fonctionne pas). L'hist. de la grenouille est aussi pleine d'enseignements.

Mises ensemble, ces deux choses nous tracent tout un programme: POURSUIS TES RÊVES SANS TE LAISSER DÉCOURAGER PAR LES AUTRES.

(Et j'ai bien aimé le blog de Nanoub)

menfin a dit…

bienvenue sur mon blog jigé
je suis en train de découvrir le tien il est tres riche en découvertes.
c'est pour ça que je m'y suis abonné. pour le lire petit a petit. a bientot

Françoise a dit…

Je connaissais aussi l'histoire de cette petite grenouille sourde. Elle illustre à merveille ton texte.
Oui, surtout, ne nous éloignons pas de nos rêves...
Merci, Menfin et bonne soirée à toi.